Skip to content

La quête spirituelle de Bruno Lallement

by accomplissement on septembre 12th, 2010

Très jeune j’étais en quête,

… de spiritualité ?

Bruno LallementJe ne sais, mes questions étaient concrètes, presque banales : Pourquoi sommes nous là ? Pourquoi tant de souffrance ? Comment peut-on y remédier ?

Je voyais mes parents souffrir, mais d’être né dans un tel contexte, on se dit que ça doit-être ainsi partout.

Pourtant certains paraissaient plus heureux que d’autres même si à y regarder de près leur bonheur était très dépendant de ce qu’ils possédaient (biens, reconnaissance, pourvoir etc …). Ce bonheur là semblait en effet très relatif.

J’avais besoin de comprendre, de savoir, de donner un sens à tout cela, alors j’ai cherché … Dans les livres d’abord …

J’ai lu, beaucoup lu, sur le développement personnel, la connaissance de soi, la spiritualité, la psychologie etc … tout y passait.

Je ne pouvais me résoudre à accepter les apparences telles que je les voyais, je sentais intuitivement que quelque chose ne collait pas, mais quoi ?

Lorsque, très jeune,  je me retrouvais seul dans la nature, je restais des heures en contemplation, la nature exerçait sur moi une fascination que je ne pourrais expliquer, mais ce qui me fascinait le plus c’était les phénomènes de transformation comme la larve hideuse de libellule en un insecte magnifique, la chenille en papillon, le tétart en grenouille etc ..

Ce processus de transformation m’inspirait profondément. Je crois que la nature en moi entrait en résonance avec la nature dans laquelle je baignais alors. Il y avait sans doute dans cette observation une réponse qui, bien plus tard, allait me parvenir.

Après avoir lu de nombreux livres sur la méditation, dès mon adolescence je me mis à la pratique des différentes formes de méditation que j’y trouvais. J’y consacrais des heures entières. Mais sans guide ce n’était pas toujours facile car je me retrouvais parfois face à des phénomènes étranges que je ne comprenais pas. Il m’arrivait par exemple d’avoir le sentiment de percevoir les pensées des gens, c’était aussi effrayant qu’intrigant, et lorsque je leur disais ce qu’ils pensaient vraiment, je percevais très nettement leur malaise.

Aujourd’hui je sais que, débarrassé de l’identification aux pensées, la conscience acquière une perception extrêmement aiguisée qui  lui permet d’appréhender toutes les subtilités des phénomènes perçus.

A cette époque je me sentais parfois un peu seul car j’avais l’impression non pas d’être différent mais de ne pas percevoir le monde de la même façon que la plupart des gens, le genre de sentiment qui vous fait demander si vous ne souffrez pas d’une maladie quelconque.

Heureusement j’ai vécu aussi des expériences de profonde libération, de félicité et de grande paix intérieure ce qui m’encourageait à creuser la question.

Plus tard j’entrepris de suivre des cours de psychologie, même si cela était intéressant je ne trouvais pas réponse à mes questions, je fis alors différentes thérapies dont une analyse mais mon sentiment d’insatisfaction demeurait.

Je m’essayai au développement personnel, au yoga, la sophrologie, la relaxation seulement rien y faisait, il manquait quelque chose à ces démarches qui ne parvenaient pas à combler ce manque en moi.

C’est alors que ma route croisa celle de sages dont l’attitude ne laissait aucun doute sur leur profonde sagesse et leur réalisation. J’avais enfin trouvé réponse à mes questions car ces maîtres incarnaient ce que je ressentais au plus profond de moi …

Bruno Lallement

From → Spiritualité

7 Comments
  1. Kawi permalink

    Bonjour

    Très touchant, cela me rappelle une parole du Prophète Mohammad

     » Chacun a la même intensité de foi que son ami le plus intime , choisissez vos amis avec soins… »

    Accrocher sa charrue à une étoile sera certes le chemin le plus court au plus profond de soi, de l’infiniment grand vers l’infiniment petit, cet aller-retour constant lève des voiles…

    Merci de partager avec nous, Monsieur Lallement

    Abdelwahid

  2. Jean Louis permalink

    Bruno
    J ai un tres gros probleme, je ne comprend pas pourquoi dans mon pays autant de francais ne se sentent plus chez eux et se sentent inquiets de l’avenir.
    J en suis malheureux et quand j en parle je passe pour un extreme droite vis a vis des etrangers.
    Y a t il quque chose a comprendre?

  3. Johanne permalink

    Vraiment étonnant comme cheminement, je m’y reconnais tellement que je ne peux que penser que vous êtes certainement un de mes frères cosmiques!

    Ici au Québec, ce sont les jours où Jupiter est le plus près de la Terre et comme cette planète protège largement notre berceau de la percussion d’objets divers et bien que l’Énergie de Jupiter continue de protéger votre route pour que vous puissiez continuer de vous épanouir au travers votre métier.

    Johanne

  4. Ginette permalink

    Bruno,
    C’est remarquable cette quête spirituelle, j’en suis là aussi, comme vous même ressenti, beaucoup de choses qui me font penser que nous devons être très humble face à des forces qui nous dépassent de très loin, ou bien de très près, des forces que nous pouvons percevoir en nous-même, mais qui je pense peuvent être développées … NOUS AVONS JE PENSE BEAUCOUP DE RESSOURCES EN NOUS ET VOUS FAITES UN TRAVAIL TOUT A FAIT FORMIDABLE DE PARTAGE AVEC TOUS. MERCI et à bientôt …
    Ginette

  5. Cher Bruno,
    Il est étonnant de voir, comment certaines personnes on le courage de leurs opinions par rapport à d’autres. On ne peu que vous féliciter d’avoir persévérer dans la voix ou plutôt la recherche que vous vous êtes tracé !

    Quelque part, je peu dire, que ce que vous avez ressenti très jeune et que vous avez eu le courage d’accomplir, j’aurais aimer pouvoir en faire de même, car pendant 43 ans, j’ai eu le sentiment que la vie devait surement servir à autre choses qu’à souffrir !

    Je ne souhaite pas attirer la pitié, et les regrets ne servent à rien. Il faut laisser le passé ou il est et aller de l’avant.

    Je dois dire, et ce pour finir, que j’ai enfin trouver le chemin qui mène à ma voix. Il est très dure de sortir du chemin caillouteux que l’on s’était forgé, pour aller vers une route libre et sans embuche !
    La nouveauté fait peur et le recommencement aussi. Car il faut tout réapprendre. Aimer, comprendre, pardonner, apprécier…. le tout en commençant par soit même !

    Que la vie est belle quand on en prend la direction !

    Bonne continuation

    Maria

  6. Kathy permalink

    Votre chemin parcouru est ahurissant et combien riche d »expériences….Vous avez trouvé votre voie royale, merci de continuer d’aider les autres afin qu’ils trouvent la leur.

  7. Taonacre permalink

    Bonjour à tous, et à toutes! sans oublier notre éclaireur Bruno sans qui nous serions encore sur le bord du chemin.
    Tant de bonheur ressentie depuis sa connaissance, je reconnais cette très grande valeur qui ne trompe pas,celle du Don de soi, sa générosité à nous donner, nous offrir, nous transmettre de par ses expériences personnelles son immense puis de connaissances et de savoir, avec Sympathie et Humour aussi. Cette même quête que je cherchais désespérément durant toute ma vie, aujourd’hui j’en prends le chemin j’ai trouvé mon guide. Bruno nous montre le chemin nous offre le passeport et nous remet les clés de notre Paradis.’A nous de retrouver notre Nature au travers de son enseignement et ainsi faire Honneur à notre Guide. Merci Bruno

Leave a Reply

Note: XHTML is allowed. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS