Skip to content

Santé : ce que vous devez savoir

by admin on avril 17th, 2009

Comment préserver sa santé

Tout dans la nature repose sur un équilibre, dès qu’un excès se produit il est aussitôt compensé par son contraire jusqu’à ce que l’équilibre naturel soit restauré.

Si le corps subit une attaque, quelle qu’elle soit, ce dernier va aussitôt réagir en mobilisant ses ressources naturelles afin de restaurer son « harmonie fondamentale » et lui rendre ainsi santé et équilibre.

Seulement pour de nombreuses raisons, ces ressources peuvent manquer et empêcher notre organisme de restaurer son fonctionnement « normal », sa santé : fatigue importante, stress, absorption de substances nocives ou toxiques, carences alimentaires, dysfonctionnement congénital, etc.…

Dans des conditions « habituelles » ou « normales », notre santé est maintenue par le pouvoir d’auto guérison du corps lui-même. On connaît des pays où les médecins n’existent pas, parce qu’il n’y a pas de malades ou de maladies, les conditions sont tel que le corps peut se « réharmoniser » librement. Le peuple tibétain par exemple, avant l’invasion chinoise se targuait d’avoir très peu de personnes malades parmi sa population.

Le corps possède des ressources inouïes pour se maintenir en bonne santé si on lui en donne la possibilité. Comme le disait si bien le père de la médecine moderne Hippocrate « la médecine soigne, mais c’est la nature qui guérit ».

Comment la « bonne santé » dépend
de notre perception du monde

Comme tous les phénomènes, l’état de « bonne santé » résulte de nombreuses causes et conditions qui, si elles ne sont pas respectées, créent la maladie.

En occident, nous avons la fâcheuse habitude de voir la maladie comme un mal à éliminer, ce qui nous pousse à de nombreuses erreurs. Si la maladie apparaît ce n’est pas par hasard, comme on vient de le voir les causes et conditions qui président à la maladie se sont réunies, comme pour la santé. Quelque chose s’est déséquilibré en nous, et il faut comprendre quoi pour y remédier.

La maladie est un signe, non un mal à éliminer. Il s’agit d’un indicateur. En regardant les choses ainsi nous aurons forcément une attitude plus juste pour notre santé, car nous allons de ce fait veiller à éliminer plutôt les causes de la maladie elle-même et favoriser celles de notre santé.

Aujourd’hui la méthode agressive de notre médecine moderne a montré ses limites et on peut voir qu’il est parfaitement possible d’obtenir les mêmes résultats, sinon mieux, en faisant simplement en sorte que le terrain sur lequel se développe la maladie ne lui soit plus favorable et qu’en en réunissant des conditions propices à une bonne santé nous pouvions éliminer la maladie sans les effets parfois très fâcheux de la chimie.

Santé et médecine chinoise

La médecine chinoise en se reposant sur une observation très fine de la nature depuis des millénaires a adopté cette position depuis toujours. Mal connue en occident où elle est considérée comme une « médecine douce » ou de confort, elle est au contraire un puissant allié pour permettre à l’organisme de restaurer son équilibre et recouvrer ainsi sa santé.

D’ailleurs en médecine chinoise on ne considère pas justement la maladie comme étant la cause du mauvais état de santé, mais comme un « déséquilibre » des énergies du corps. Cette médecine traditionnelle multimillénaire va s’occuper davantage de restaurer un équilibre aussi parfait que possible au niveau des fonctions de l’organisme pour rétablir cet état de santé perdu.

L’erreur consiste à croire que l’on peut éliminer la maladie définitivement, c’est une erreur dans la mesure où notre santé, pour le répéter, dépend de nombreuses causes et conditions qui peuvent être modifiées à tout moment et ainsi créer un déséquilibre.

La méditation au service de la santé

Récemment, on a vu au cours d’émissions de télévision des scientifiques et des médecins admettre les effets surprenants de la relaxation et de la méditation sur l’état de santé de l’individu. La preuve est faite en effet qu’une saine maîtrise de l’esprit a un puissant impact sur la santé de l’individu.

Il est clair que des stress répétés ne peuvent qu’entamer notre capital santé (voir à ce sujet la page stress et gestion du stress) et qu’au contraire, le fait d’avoir une pratique qui permette de restaurer rapidement son équilibre et sa tranquillité ne peut avoir qu’un impact positif sur la santé et le bien-être de l’individu.

Il n’y a rien que le corps n’aime plus que la détente et l’esprit la paix. Un individu en proie à ses émotions à bien plus de chance de voir sa santé altérée par ces facteurs perturbateurs de l’esprit.  Alors qu’en apprenant à mieux gérer ses émotions il peut ainsi restaurer plus facilement son équilibre et par voie de conséquence sa santé.

Cliquez ici pour en savoir plus :
http://www.accomplissement-de-soi.org

Tout droit réservé copywrite © 2009 Lallement Bruno

Ressources & Actualisation
33 rue du Rosskopf
67710 Engenthal

From → Non classé

2 Comments
  1. Vous avez tellement raison sur ce que vous écrivez sur la maladie, je’y travaille beaucoup et avec tout ce que j’ai déjà lu sur d’autres sujet, j’ai appris comment tranquillement,m’intégrée
    cette sagesse là.

    MERCI d’être là

    hélène du Québec

  2. Kathy permalink

    Je confirme qu’apprendre à gérer ses émotions par le biais de la relaxation et la méditation améliore la santé et la renforce.
    Je pratique ces disciplines depuis de nombreuses années en association
    avec des pratiques sportives et artistiques (natation,vélo,marche et danse) et je suis en pleine forme.

    En ce qui concerne la médecine chinoise, c’est l’acupuncture qui m’a toujours le mieux soignée.

Leave a Reply

Note: XHTML is allowed. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS