Skip to content

Bruno Lallement, à votre avis ? suite

by accomplissement on mars 10th, 2011

Bruno Lallement donne son avis : Interview

Bruno Lallement

Début de l’article >>>

MC : Bruno Lallement, vous dites que l’être humain a besoin de liberté pour s’épanouir, mais n’y a t-il pas un risque de voir une personne faire n’importe quoi et s’adonner à ses pulsions destructrices ?

Bruno Lallement : Il faut bien comprendre ce que l’on entend par liberté. Liberté rime avec responsabilité. L’individu doit apprendre de ses erreurs sinon il reste dans l’ignorance et ne peut se corriger. Trop protéger l’individu n’est pas la bonne solution. Comme nous l’avons évoqué avant, nous avons besoin de repères, de repères valides qui correspondent à quelque chose de cohérent. On ne peut désirer une chose et cultiver son contraire, ça ne marche pas. La spiritualité c’est d’abord ça. Comprendre comment les choses fonctionnent, que si nous voulons le bonheur, nous ne l’obtiendrons certainement pas en cultivant la haine, la colère, la jalousie etc …

La spiritualité c’est retrouver le sens de responsabilité, c’est comprendre que nous ce que nous faisons, pensons, disons a une influence sur le monde et par retour sur nous-même, cela va de soi.

MC : Bruno Lallement, comment vous-même en êtes venu à ces réflexions sur la vie ? Avez-vous rencontré des maîtres spirituels ?

Bruno Lallement :  Mon enfance fut pour le moins chaotique et j’ai commencé très jeune à me poser des questions car ce que je percevais du monde environnant me paraissait absurde. il fallait que je comprenne ce qui se passait. J’ai cherché, j’ai étudié, pratiqué. Après avoir travaillé 3 ans comme technicien en entreprise j’ai repris des études de psychologie, ma soif de comprendre était insatiable. J’ai étudié la psychologie en institut selon le modèle universitaire américain car l’approche française me paraissait trop sectaire.

Je me suis intéressé à de très nombreuses formes de thérapies comme l’art-thérapie, l’analyse transactionnelle, la pnl, le focusing etc … l’hypnose, la sophrologie on fait partie de mes nombreux centres d’intérêts

Et puis j’ai rencontré des sages de différentes traditions, là il y avait comme un appel parce que j’y trouvais des réponses cohérentes. J’ai côtoyé un grand maitre tibétain du nom de Shhimed Rigzin Rinpoché pendant de nombreuses années, c’était un être vraiment exceptionnel. J’ai beaucoup appris de lui, de sa seule présence parfois. J’ai aussi étudié avec Sogyal Rinpoché et Sa Sainteté Le Dalaï Lama. Je ne suis jamais devenu Bouddhiste mais l’essence de leurs enseignements fut pour moi une révélation qui a changé beaucoup de choses dans ma vie. Le mot spiritualité avait pris pour moi tout son sens.

MC : Quel Parcourt, Bruno Lallement ! Et vous avez décidé d’enseigner un jour ?

Bruno Lallement : Pour être honnête, non. Je trouvais cela prétentieux de ma part, pourtant j’aimais faire partager mes découvertes et cela attirait du monde sans que je le veuille vraiment. Un jours une thérapeute m’a envoyé une personne dans un état de grand stress, je l’ai aidé et elle m’a à son tour envoyé du monde. De fil en aiguille je me suis retrouvé avec des groupes à qui j’ai fini par donner des cours et ça dure depuis 25 ans maintenant

MC : Ensuite il y a eu un livre sur le développement personnel, l’aventure sur internet, comment en êtes-vous venu là ?

Bruno Lallement : C’est venu beaucoup plus tard après plus de 20 ans d’exercice. Après toutes ces années je me suis demandé comment toucher  le plus de personnes possibles et surtout comment rendre ce genre de formation en développement personnel accessible au plus grand nombre. De telles démarches sont souvent très chères. Une simple séance de sophrologie par exemple coûte pas moins de 50 € minimum. Pour en bénéficier pleinement il  faut suivre au moins de 10 séances, c’est tout de même un budget.

Avec internet, j’ai pu faire en sorte que la plupart des gens puissent accéder à ces formations à moindre de coût, pour le prix d’une seule séance elles peuvent s’offrir un cours de plusieurs semaines avec, en plus, le suivi et le matériel pédagogique (enregistrements des cours et exercices et la présentation écrite de chacune des leçons)

MC : Mais est-ce que cela est aussi efficace en pratiquant chez soi, sans la présence d’un guide ?

Bruno Lallement : Les personnes bénéficient tout de même d’un suivi et une chose extraordinaire c’est qu’avec les années nous avons remarqué que les résultats étaient bien meilleurs qu’en cabinet. Je me suis d’ailleurs demandé moi-même pourquoi ? En fait il y a plusieurs raisons à cela : Les enregistrements ont été choisis parmi les meilleurs  qui ont été réalisés sur place, donc les personnes ne subissent pas les baisses de forme du guide, ensuite elles n’ont pas besoin de se déplacer, donc moins de stress, elles gardent plus longtemps les bénéfices de la séance puisqu’elles n’ont pas besoin de prendre leur voiture après. et pour terminer elles peuvent choisir le meilleur moment dans la journée pour pratiquer

Suite

4 Comments
  1. ilena permalink

    Merci Bruno d’être ce que tu es et d’en faire profiter le plus de personnes possible.

  2. Kathy permalink

    Le CD d’initiation au développement personnel est en lui-même une excellente
    leçon de relaxation et de méditation.

    Merci Bruno

  3. Kathy permalink

    La Méthode de Bruno est très intéressante.
    Elle est un puits sans fond pour ceux qui savent y puiser bien sûr.

    Merci Bruno

    KATHY

  4. Kathy permalink

    La méthode de Bruno est très intéressante.

    Elle est un puits sans fond pour ceux qui savent y puiser bien sûr.

    Merci Bruno.

Leave a Reply

Note: XHTML is allowed. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS